• Nous sommes en 2025...

     

    Esquisse personnelle de possibles enchanteurs

     

    Nous sommes en 2020...

     

    Les utopies d'aujourd'hui sont les évidences de demain

    rêver ensemble c'est déjà créer.

     

    Nous sommes en 2025.

    Entre 2012 et cette année, l'Humanité a connu une mutation profonde. Je suis émerveillé. Par l'oeuvre de plus en plus visible des éveilleurs de conscience, une vague immense de lumière et d'amour a envahi les cœurs. Les vieilles blessures, les schémas de souffrance, les croyances contraires à la vie et la joie ont été littéralement balayées de la psyché humaine. Une paix profonde et palpable s'est installée dans les villages et les cités. L'Homme ainsi libéré de ses vieux démons est comme métamorphosé. Rayonnant comme un soleil, il n'a de cesse de se s'ouvrir à de nouvelles potentialités et de découvrir de nouveaux horizons. Les voies bonnes et droites sont devenues limpides pour tous, comme évidentes. Comment n'avons-nous pas pu le voir plus tôt ? Nous étions comme hypnotisés... asservis par des "dieux" illusoires, confinés dans des perspectives moribondes, effrayés par des fantômes. Et puis, de manière presque imperceptible, les esprits se sont détendus et les cœurs se sont ouverts. Délicatement, comme des fleurs printanières au petit matin. Ce fût contagieux, la "maladie" se propageant d'elle-même; de regard en regard; de sourire en sourire. Sur toute la Terre.

     

    Une grande famille arc-en-ciel

    Nous sommes en 2020...

    L'Humanité est devenue une grande et joyeuse famille arc-en-ciel. Chaque nation s'est éveillée à sa propre beauté, réalisant la contribution unique et irremplaçable de son peuple au bien commun planétaire. Il est peu à peu devenu évident pour tous que chaque être, chaque peuple, chaque espèce, chaque règne de la nature... fait partie naturellement d'une symphonie de formes et de fonctions; chacun sert, en suivant ses propres inclinations et vocations naturelles, la joie et le bonheur de tous. La vie est devenue une célébration sacrée, une source d'ambroisie intarissable pour tous les êtres doués de sensibilité.

    Les sociétés humaines ont été transformées. Les gens se sont mis à se reconnaître comme frères et sœurs d'une même existence et origine sacrée. Les relations sont devenues beaucoup plus fluides, simples et souriantes. Les villages et les quartiers ont redécouvert une vie sociale chaleureuse et le bonheur de l'entraide. Les sentiments de supériorité ou d'infériorité ont quitté les êtres, chacun étant perçu comme égal en dignité et en valeur intrinsèque, quel que soit son âge, sa couleur, sa culture, ses titres ou même ses compétences avérées. Nous nous reconnaissons tous comme des manifestations de la même Vie, cheminant au rythme du cœur vers des expressions de plus en plus riches de nos potentialités. Les leaders, familiaux, sociaux, économiques ou politiques, ont reconnu la valeur de se mettre au service de tous; ils ont aussi compris que la vie fleurit comme jamais dans un fonctionnement cocréatif, où chacun (individu ou groupe) est invité à reconnaître son pouvoir personnel, et à se référer à sa lumière propre dans l'orientation de ses actions. Le vrai pouvoir, c'est celui d'orienter les individus - enfants et adultes - vers leur grandeur, leur plénitude et leur valeur. Le reste se fait tout seul. Inutile de dire que les petits comme les grands sont très heureux de cette évolution, répondant à ces nouvelles impulsions par la confiance, la gratitude et la coopération naturelle.

      

    Les relations comme espaces de cocréation jubilatoire

    Nous sommes en 2020...

    Les êtres se sont progressivement libérés des fausses sécurités, des fidélités mal placées et des quêtes trompeuses de complétude projetées sur des relations singulières. Ainsi, les rapports entre les êtres sont devenus de plus en plus fluides et légers; les contrats même tacites liant les êtres se sont dissous, pour laisser place à des espaces ouverts et vivants, où faire danser le meilleur de soi et de l'autre et explorer les potentiels de la rencontre.

    Il est devenu évident que l'amour n'a pas de frontière et que les seules limites à poser dans un échange ou une relation sont celles du respect mutuel et d'un juste égard pour toutes les parties concernées. En même temps, la découverte collective que la plénitude est à trouver en soi, et que le monde n'est pas quelque chose à posséder et à consommer mais un espace de possibles à célébrer et à honorer, ont fait tomber les quêtes avides et frénétiques de toutes sortes, y compris celle de partenaires. Le besoin d'aller chercher chez un(e) autre ce qui supposément manquait en soi n'étant plus là, celui de multiplier les conquêtes s'est d'autant réduit.  Ainsi, les relations se font, se transforment et se défont organiquement et sans effort de volonté particulier, au gré des résonances et des synchronicités. Certaines sont fort fugaces, d'autres pour la vie. Mais toutes sont espaces de joyeuse cocréation à explorer et à révéler, pour nourrir le meilleur en chacun et répandre autour de soi le merveilleux parfum de la communion trouvée.

      

     

     Des technologies harmonieuses

    Les technologies se sont très rapidement raffinées. Dans cette nouvelle conscience, des pionniers ont découvert les moyens élégants d'obtenir l'énergie nécessaire à la vitalité de nos sociétés. C'est en appliquant les principes de l'harmonie, de l'auto-stimulation, de la résonance et de la régénération, et en s'inspirant de la nature et de la géométrie sacrée, qu'ils ont réussi à canaliser l'énergie omniprésente et inépuisable de la Création dans des formes utiles. Leurs machines fonctionnent dans le silence et émettent un agréable rayonnement vitalisant. Étonnamment simples, économiques, légères et compactes, elles sont diffusées dans toutes les chaumières et motorisent tous les véhicules.

     

    Nous sommes en 2020...

     

    La nature réenchantée 

    Le rapport à la nature a été profondément altéré. Le feu "'Homme moderne", qui fût il y a quelques années seulement si déconnecté de la Terre, a redécouvert l'omniprésence et l'immanence de la conscience: tout est vivant et tout communique avec tout! La Terre est une entité à part entière, une présence, une mère. Un réservoir de sagesse et de puissances, mises au service des cocréations sacrées de ses enfants. Dans ce contact retrouvé avec Gaïa, les chercheurs et les artistes découvrent de nouvelles matières et de nouvelles façon de la travailler. Ces matières sont littéralement vivantes: elles répondent aux impulsions créatrices et aimantes des Hommes et s'ajustent à leurs intentions!

    Aussi, les tristes champs de monoculture de nos campagnes de jadis ont laissé la place à des jardins féeriques, en coopération joyeuse avec les intelligences de la nature. Les animaux sauvages - très réceptifs aux vibrations des âmes - ont été enchantés de cette métamorphose humaine. Ils ont perdu leur crainte de l'Homme et adorent venir se faire caresser ou jouer avec les enfants.

     

    Nous sommes en 2020...

     

    Certaines personnes ont appris à communiquer avec eux, et c'est ensemble que des solutions harmonieuses ont été trouvées pour assurer l'équilibre écologique et un respect mutuel des territoires. Les barrières autour des jardins potagers ont pu être enlevées, remplacées par des signes et signaux éthériques compréhensibles par les animaux concernés. Alors que les villes d'autrefois grignotaient sur les espaces naturels, c'est aujourd'hui la nature qui "envahit" les villes, par goût et choix délibéré de ses habitants. Les gazons des parcs d'autrefois sont aujourd'hui remplacés par des pâturages fleuris et boisés, broutés par de paisibles brebis; des buissons artistiquement composés de plantes comestibles, d'herbettes et d'arbres fruitiers sont placées ça et là, à disposition des flâneurs. La conscience du manque ayant disparu, rares sont ceux qui cueillent plus que quelques baies ou feuilles aromatiques. Chacun sait que c'est un cadeau offert à tous et se sentirait désobligeant de prendre plus que légitime. Des zones ont été également réservées pour des productions potagères non bordurées; pourquoi clôturer lorsque le cœur se réjouit de partager avec tous les fruits de ce travail joyeux et convivial au jardin?

     

    Nous sommes en 2020...

    --> voir projet de forêt comestible

     

     

    L'art comme sensibilité omniprésente à la beauté et à l'harmonie

    Nous sommes en 2020...

    L'éveil des consciences a sublimé l'art en remettant au goût du jour sa fonction sacrée et originelle: élever les êtres et actualiser l'indicible beauté du Grand Mystère. Les artistes ont appris à se faire instrument des plus lumineuses vibrations. Aussi, en donnant corps et substance à des géométries sacrées invisibles, leurs œuvres ne font pas que ravir les sens ; ils facilitent aussi des guérisons profondes de l’âme et en éveillent les potentiels les plus raffinés.

    Cette sensibilité à la beauté et à l'harmonie est par ailleurs devenue omniprésente; elle s'exprime aujourd'hui dans toutes les activités créatrices de la société. Ce ne sont donc pas que la peinture, l'écriture, la musique, le théâtre ou le cinéma qui ont ainsi été sublimés, mais aussi l'habillement, la décoration intérieure, l'architecture, les jardins, les parcs, les quartiers, les véhicules, les objets quotidiens... Ainsi, la conception paysagère, le design et la mode ont trouvé une nouvelle fonction, leur raison d’être n’étant plus d’attirer ou de plaire mais de révéler, de mettre en lumière l’essence et la beauté singulière de chaque chose, de chaque être. L'art est devenu toute expression de ce nouveau regard et de cette sensibilité posés sur toute chose ; il a ainsi trouvé place dans toutes les facettes de l'existence humaine.

     

    Aussi, l'Homme a retrouvé l'émerveillement devant la magie créatrice de la nature; cette communion avec la nature a poussé les artistes à fusionner leur créativité avec celle de la vie qui les anime et les entoure. Reconnaissant la conscience et la sensibilité présente dans l'œuvre de la nature, ils ont appris à se syntoniser à elle et à la laisser créer à travers eux. Cette connexion  apporte à leur art une dimension organique et naturelle, leurs œuvres trouvant une justesse jubilatoire et sacrée dans leur environnement d'expression. 

     

    La gratuité des échanges

    L’un des secteurs de la vie qui a été le plus bouleversé est certainement celui de l’économie ! L’éveil des consciences a permis de s’affranchir de l’illusion du manque et de la rareté, les deux piliers des logiques commerciales et financières des temps passés. Dans la compréhension libératrice que la vie est UNE, il est devenu clair que tous les êtres sont complémentaires ; ainsi, la synergie est naturelle alors que l’expérience de la concurrence ne reflète que l’illusion d’une séparation possible entre les manifestations de la vie.

    Par ailleurs, il a été compris que le bonheur parfait de chacun n’est rien d’autre que le reflet de sa juste place, de sa fonction idéalement bénéfique à la vie qui l’entoure. En d’autres termes, il est devenu clair que donner librement de son temps et de son énergie à la société en suivant ses passions et talents naturels est la source de notre plus profonde satisfaction personnelle. L’idée que la joie personnelle est quelque chose de séparé du Bien de l’ensemble a donc complètement quitté la psyché humaine. Ainsi, chacun est constamment encouragé à « faire ce qu’il est », en suivant sa plus grande joie.

    Par ailleurs, cette unité organique du vivant implique que la vie me soutient dans cette joie puisqu’elle soutient ma place parfaite dans sa symphonie de fonctions complémentaires. Ainsi, l’idée de devoir travailler pour « gagner sa vie » a été reléguée à l’Histoire. Ce que chacun fait aujourd’hui reflète organiquement un appel de la vie autour de lui, et celle-ci étant nourrie par son offrande joyeuse ne peut que trouver l’élan de soutenir son être.

     

    Du coup, l’idée de calculer, de monnayer les échanges a perdu tout attrait ; la joie des uns nourrit la joie des autres, et l’abondance circule mieux que jamais dans une gratuité qui souligne et célèbre cette merveilleuse complémentarité des êtres. C’est ainsi que l’économie du don est devenue la norme. Fait extraordinaire et impensable pour les générations ayant vécu dans l'ère capitaliste, l'argent a donc virtuellement disparu de la scène économique. En effet, bien que certains échanges et transactions soient encore quantifiés (électroniquement) pour des raisons de gestion, l'ouverture généralisée des cœurs et des consciences a rendu caduc tout contrôle ou limitation "en amont" des flux de biens et de services. Cette nouvelle forme d’économie fraternelle s'est donc rapidement répandue, montrant son évidente supériorité à tout mode de contrôle des échanges dans une société libérée de la peur. Aussi, les entreprises ont grandement évolué. En l'absence des lourdeurs administratives des sociétés crispées d'autrefois - et notamment de tout contrat de travail, elles sont beaucoup plus souples et organiques que leurs grandes sœurs. Seule la joie motive les individus à participer à la création de biens et de services dans l'une ou l'autre de ces cellules cocréatives, comme nous aimons les nommer aujourd'hui.

     

    Synchronicités et télépathie

    Avec l'éveil des consciences, de plus en plus de personnes ont appris à communiquer par télépathie. Quant aux autres, ils jouissent de nouvelles technologies très souples et efficaces dont les rayonnements sont non seulement biocompatibles: elles génèrent même des ondes cohérentes génératrices de bien-être! Dans un monde aussi interconnecté et unifié, une fluidité nouvelle et exaltante est expérimentée par tous au quotidien: les réunions et les rencontres ont de moins en moins besoin d'être planifiées ou annoncées: elles émergent d'une synchronicité des chemins, d'une synergie des compétences, d'une complémentarité des besoins, d'une résonance des âmes et d'une inter-connectivité des esprits.

     

    Nous sommes en 2020...

     

    Les écoles transformées en profondeur

    Vous vous doutez que le monde de l'éducation est méconnaissable! Les anciens se rappellent encore quelle souffrance pouvait être l'école pour la plupart d'entre eux... les contraintes, les conflits, le stress des notes, la compétition, des programmes souvent peu motivants...

    Aujourd'hui, la société a compris premièrement que l'enfant est naturellement fait pour apprendre; lorsqu'il est dans un environnement sécurisant et stimulant, l'enfant adore développer de nouvelles compétences et faire de nouvelles découvertes sur le monde. Le rôle des adultes n'est donc plus prioritairement d'enseigner des matières mais plutôt de créer les conditions propices à l'auto-apprentissage, individuel et collectif, sur tous les plans: physique, émotionnel, intellectuel, social et spirituel. Dans ce cadre, le jeu a retrouvé une place centrale; loin de servir d'exutoire émotionnel à des enfants sous pression comme ce fût jadis, il devient le mode privilégié d'un apprentissage efficace et durablement intégré.

    Les écoles et leur environnement extérieur sont aménagés de telle manière à favoriser la paix intérieure et sociale, et à stimuler l'envie d'explorer ou de collaborer. A cette fin, il est tenu compte de l'effet des couleurs, des ondes de forme, des matières du meublier, de la luminosité, des musiques d'ambiance, etc... Par ailleurs, les enseignants ont compris qu'ils communiquent avant tout leur propre regard sur la vie et leur savoir-être. C'est un enseignement vibratoire, au-delà des mots, capté intuitivement par les enfants, qui influence notablement leur état intérieur, leur compréhension intime de l'existence - et ispo facto leur destinée. Par conséquent, la qualité de présence et la maturité spirituelle des enseignants sont devenues des compétences prioritaires du métier.

    Aussi, tout est fait pour maintenir la connexion des enfants avec leur Soi supérieur ou Être intérieur: cette partie de soi qui est libre de tout conditionnement, de toute limitation et de toute illusion séparatrice, et habilitée à nous guider vers l'expression optimale de nos potentialités dans cette vie.  Les enfants apprennent donc très tôt à contacter cette partie d'eux-mêmes, à lui parler, à se confier à elle, à lui demander conseil. Ils développent ainsi une autonomie spirituelle remarquable et une capacité précoce à s'auto-gérer. Ils apprennent aussi dès que possible l'importance de cultiver des pensées positives, le respect de soi, une attitude d'amour envers tous, et une confiance inconditionnelle envers la vie.  Équilibrés et connectés à leur "génie intérieur", les enfants sont devenus aptes à participer à l'élaboration de leur curriculum et à la vie de leur école. Adultes et enfants collaborent joyeusement pour cocréer l'environnement le plus propice à l'apprentissage, dans une atmosphère sereine, bienveillante et joyeuse. Les enfants adorent cette école qui est devenue le lieu privilégié pour apprendre des compétences exaltantes et ainsi devenir les cocréateurs des merveilleuses aventures sociétales qui les attendent.

     

    Nous sommes en 2020...

     

    voir article: les enfants du nouvel Âge

     

    les jeunes guidés vers l'extase véritable de leur Être 

    Les adultes ayant appris à faire confiance à la sagesse intérieure des enfants ont aussi montré la voie avec les adolescents. Comment répondre à leurs besoins et impulsions de manière constructive ? Que cherchent les jeunes si fébrilement, à travers une sexualité débridée, la défonce, l'alcool, l'extasy, la techno, les cris, les graffitis et autres expressions peu harmonieuses ? En accueillant une jeunesse déboussolée avec empathie, la société en est venue à mieux comprendre les enjeux et besoins de cet âge, de ce passage délicat qu'est l'adolescence. Ils ont compris que les ados ont besoin d'être à la fois guidés et livrés à eux-mêmes. Guidés par l'exemple, et laissés à leur créativité, pour leur donner l'espace de découvrir leur individualité et leur autonomie. La question et le défi que les jeunes lancent aux adultes est: vous voulez nous donner des leçons, mais savez-vous ce qu'est vraiment vivre ? Êtes-vous si sages et dignes que nous suivions votre exemple ? Et surtout: êtes-vous vraiment.. vivant ?

    Outre leur propre valeur et leur individualité, les adolescents recherchent un art de vivre  qui leur permet d'être dans l'extase. Ils cherchent à jouir pleinement de la vie et à pouvoir s'y épanouir par l'expression et l'estime de leur être.

     

    Nous sommes en 2020...

    --> Trance yourself up !

     

    Ayant compris cela et reconnu la légitimité naturelle de ces aspirations, les adultes ont appris - en cocréation avec les jeunes - à intégrer dans les programmes d'éducation des activités permettant aux adolescents de trouver leur estime et d'accéder à l'extase de leur être. Ainsi reconnus dans leurs besoins et appréciés dans leurs élans, ils deviennent à la fois paisibles et remplis de vie; ils trouvent une satisfaction immense à apprendre des adultes et à explorer de nouveaux horizons, mus par la joie créatrice de se construire ensemble un futur enthousiasmant.  

     

     Une médecine spiritualisée par de nouvelles compréhensions scientifiques

     

    Nous sommes en 2020...

     

    Le secteur de la santé a également vécu une transformation en profondeur! Des nouvelles connaissances scientifiques ont révolutionné la vision de la physique, de la biologique et par ricochet l'approche de la maladie. Il est devenu clair que le monde matériel n'est que le reflet d'un champ unifié et vivant d'informations et d'intentions. Les intuitions des grandes traditions de sagesse se sont vues spectaculairement corroborées. Ainsi, les médecins ont maintenant largement accepté l'idée que le corps est le miroir de la vie intérieure. L'approche holistique s'est donc imposée partout, invitant chacun à plus de responsabilité vis-à-vis de ses pensées, ses paroles et ses actes, afin de vivre en harmonie avec les lois du vivant. 

    La médecine a développé de nouvelles approches de diagnostique fondées sur la lecture du champ morphogénétique, ce champ d'énergie entourant les êtres et dans lequel nous pouvons lire la présence d'éventuelles anomalies avant qu'elles se manifestent dans le corps physique. Ainsi, les maladies sont dépistées avant même qu'elles se matérialisent. Divers techniques d'équilibrage informationnel de ce champ ont été développés, mais il est finalement devenu clair que ces instruments sont au mieux des béquilles: car la vie est dotée d'une capacité inouïe d'auto-régénération, seul faisant obstacle au retour de la pleine et radiante santé la présence de blocages et distorsions énergétiques induites par des pensées de limitation et de séparation. Le monde médical s'est donc grandement ouvert aux solutions spirituelles, dont elle a su extraire l'essence tout en adaptant le langage et les pratiques à l'exigence rationnelle d'une médecine moderne et scientifique.

    Les hôpitaux sont aussi méconnaissables ! Cette compréhension spirituelle et psychique de la maladie a radicalement redéfini les priorités. Ainsi, les hôpitaux mettent aujourd'hui l'accent sur la guérison des troubles intérieurs qui limitent ou bloquent la régénération naturelle du corps. Aussi, la lutte contre les pathogènes a été en bonne partie remplacée par le soutien des éléments biogènes: ce qui soutient la vie. Plutôt que lutter contre un mal perçu comme venant de l'extérieur, la médecin a compris - comme l'agriculture d'ailleurs - qu'il est bien plus aisé et efficace de renforcer la vitalité et l'harmonie intérieure des êtres. Ainsi, les hôpitaux sont devenus des lieux de haute vibration et de soin holistique, qui sans négliger la valeur d'interventions techniques ponctuelles, mettent l'accent sur le bien-être, une nourriture vivante, et un accompagnement compassionnel invitant le patient à voir sa maladie comme un message à décoder pour avancer sur son chemin de vie.

     

    l'expérience universelle et individuelle du sacré

     

    Nous sommes en 2020...

     

     Le monde de la religion n'a pas été épargné par la vague d'éveil collectif qui a déferlé sur l'Humanité. La religion s'est à la fois universalisée et individualisée. Il est devenu clair pour tous qu'une vie coupée du mystère, une vie dénuée de profondeur et de sensibilité spirituelle menait à manquer quelque chose d'essentiel: une connexion intime à ce qui nous unit tous et nous dépasse, nous enveloppe et nous porte, nous inspire et nous guide. Il est par ailleurs devenu évident que cette connexion était quelque chose de profondément individuel et personnel. Chacun a été invité à poser ses propres mots sur l'indicible, à trouver sa propre façon de vivre sa relation à l'inconcevable, et à honorer son expérience unique de la majesté du réel.

    Aussi, la distinction entre activité profane et sacrée a virtuellement disparue. Le sacré est devenu question de regard: un respect et un amour posés sur toute chose et tout être. Car tout participe du déploiement du mystère et aucune note n'est de trop ou déplacée dans la symphonie du vivant. Tout se tient, tout se reflète. Tout participe d'une exploration universelle des possibles. Tout est invitation à la reconnaissance du sourire de l'Univers derrière les jeux colorés des apparences. 

    Enfin, la société a reconnu l'importance cruciale de trouver en soi un espace de paix inconditionnel. Sans cela, il est tout simplement impossible de s'ouvrir réellement à la beauté de la vie, de reconnaître sa perfection et d'apprécier sa danse. Ainsi, toutes les approches permettant aux êtres de nourrir cette paix intérieure sont aujourd'hui honorées, afin que chacun puisse trouver dans cette conscience apaisée l'émerveillement qui l'appelle, et offrir au monde le cadeau unique qui le démange de laisser, dans le sillage de sa lumineuse existence.

    Nous sommes en 2020...